Avez-vous déjà reçu une lettre de démotivation?

Avez-vous déjà reçu une lettre de démotivation?

Les entreprises aussi doivent agir.
Investir dans la protection de l’enfance, c’est investir dans l’économie.

 

Avez-vous déjà reçu une lettre de démotivation?

Comme Julien, de nombreux adultes victimes de violence au cours de leur enfance, souffrent au quotidien dans leur vie personnelle et professionnelle des traumatismes vécus dans l’enfance.

Cette lettre de démotivation a été envoyée aux plus grandes entreprises françaises, pour rappeler que les entreprises aussi doivent agir pour la protection de l’enfance. Innocence en danger Suisse l’adresse également aux entreprises établies en Suisse.

Chefs d’entreprise, responsables RH et recruteurs, rejoignez notre combat pour protéger les enfants dès aujourd’hui. Investissez dans l’avenir.

Julien Miraute n’existe pas, mais il représente des centaines de milliers de victimes.

À l’occasion de la 30ème journée internationale des droits de l’enfant, ce 20 novembre 2019, l’association Innocence en Danger lance une grande campagne de sensibilisation sur les conséquences dévastatrices des violences sexuelles faites aux enfants.

Les entreprises ont un rôle à jouer dans la protection de l’enfance.

Il est temps que tous les acteurs économiques se sentent concernées par ce fléau. Au-delà de l’aspect purement humain, insupportable et terrible, la violence sexuelle a aussi un impact économique. Un enfant victime sera marqué à vie, et sans aide, il deviendra un adulte traumatisé, incapable de mener une vie personnelle et professionnelle stable.

Investir pour prévenir les violences sexuelles faites aux enfants et pour aider les enfants victimes à reprendre le contrôle de leur vie devrait être une priorité pour notre société.

Investir aujourd’hui dans les enfants, c’est investir dans le futur !

Les chiffres de la violence :

 

Selon la dernière étude de l’INED (Institut national d’études démographiques) réalisée en 2015, 1 femme sur 7 et 1 homme sur 25 déclarent avoir subi « au moins une forme de violence sexuelle ». (échantillon représentatif de la population âgée de 20 à 69 ans)

En Europe, 1 enfant sur 5 a été victime d’une forme de violence sexuelle.

Finalement, une étude de 2015 du Overseas Development Institut, révélait que l’impact économique de la violence sur mineurs coûtait 7 trillions de dollars, soit 8% du PIB Mondial. (violence physique, sexuelle et psychique)

En Europe, cet impact avait été estimé à 142,7 milliards en 2014, soit 25% du budget européen.

PARTAGER CET ARTICLE SUR :